Ceintures & Grades

Judo Clermontois

Saison 2018-2019

Ceintures & Grades

 

 

Les ceintures symbolisent la progression de l’élève et sont délivrées par le professeur jusqu’à la ceinture marron.

Ensuite, un examen officiel permet d’obtenir la prestigieuse ceinture noire.

Aujourd’hui, le judo français en compte près de 38 000 et plus de 100 000 ont été décernées depuis la création de la FFJDA.

 

Tableau des Ceintures

Les âges mentionnés ci-dessous n’indiquent bien évidemment pas une "obligation" d’obtenir telle ceinture à tel âge, mais un âge minimum pour atteindre ce grade.

 

L’enseignant a toute latitude pour accélérer les progressions en grade d’un élève méritant et qui a commencé à pratiquer après 6 ans ou éventuellement pour "retarder" celle d’un élève jugé moins performant que les camarades de son cours.

Pour les plus jeunes, un dispositif spécifique et adapté est proposé :

l’éveil judo des 4-6 ans.

  • Ceinture blanche – 4 ans
  • Ceinture blanche avec un liseret jaune – 5 ans
  • Ceinture blanche avec deux liserets jaunes – 6 ans.
  • Ceinture blanche/jaune – 7 ans
  • Ceinture jaune – 8 ans
  • Ceinture jaune/orange – 9 ans
  • Ceinture orange – 10 ans
  • Ceinture orange/verte – 11 ans
  • Ceinture verte – 12 ans
  • Ceinture bleue – 13 ans
  • Ceinture marron – 14 ans
  • Ceinture noire – 15 ans

 

A partir de la ceinture noire ou 1er dan, les grades ne sont plus délivrés au sein du club par les professeurs mais par la Commission Spécialisée des Dan et Grades Equivalents (CSDGE) de la FFJDA.

Grade

1er dan

2ème dan

3ème dan

4ème dan

5ème dan

Age plancher

15 ans

17 ans

20 ans

24 ans

29 ans

Délai dans le grade

1 an

2 ans

3 ans

4 ans

5 ans

© Droits réservés...

Les photos et vidéos de ce site sont exclusivement destinées à un usage dans le cadre du cercle privé ou familial.

Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l'adaptation ou la transformation, l'arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque (Article L122-4 du code de la propriété intellectuelle).

L’usage d’une image d’une personne avec intention de nuire est sanctionné pénalement sur le fondement des articles 226-1 et suivants du code pénal, de l’article 35 quater de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse et de l’article 38 de la loi informatique et libertés du 06 janvier 1978.